Mot de la direction

Un mot de notre Directrice générale

Il me fait plaisir de vous accueillir sur le tout nouveau site de l’Association canadienne des victimes de la thalidomide (ACVT). Que vous soyez à la recherche d’une information sur l’histoire de la tragédie de la thalidomide, les malformations congénitales causées par ce médicament, l’usage actuel de la thalidomide et de la vigilance qui doit y être associée, les programmes et services de notre organisation ou tout simplement pour nous appuyer, vous êtes au bon endroit!

Depuis nos tous débuts, notre principale mission est de faire la promotion des intérêts des survivantes et survivants canadiens de la thalidomide. C’est avec cet objectif en tête que nous avons mis sur pied un incroyable comité de travail en 2013 pour mener de front la campagne “Réparons les torts!”, qui a mené le Gouvernement du Canada à mettre en place le Programme de contribution à l’intention des survivants de la thalidomide en 2014 ainsi que le Fonds d’aide médical extraordinaire. Suivant de près l’administration de ces programmes, nos interventions actuelles visent surtout à ce qu’ils répondent le plus adéquatement possible aux besoins des survivantes et survivants canadiens de la thalidomide.

Le soutien à nos membres demeure, bien sûr, au coeur de nos activités. C’est dans cet optique que nous venons tout juste de lancer notre nouveau site web, qui se veut plus attrayant, convivial et qui regorge de ressources pour nos membres et le public en général. Nous nous efforçons également de créer des occasions de rencontres entre nos membres, afin que ces derniers puissent échanger, partager et s’entraider, unis par une expérience et un vécu uniques aux survivantes et survivants de la thalidomide. Cela se fait par le biais de conférences et d’ateliers de partage régionaux et nationaux sur des sujets d’intérêt. Nous offrons également, sur une base régulière, un service de référence et d’écoute empathique aux membres qui souhaitent s’en prévaloir.

Finalement, au cours des mois et années à venir, nous consacrerons plus de ressources à l’éducation et la sensibilisation du public. Tout particulièrement, par le biais de conférences, nous souhaitons aller à la rencontre des professionnels et étudiants des domaines médicaux, pharmaceutiques, légaux, politiques et des médias, afin de leur faire prendre conscience de leur responsabilité à l’égard de l’intérêt public. En nous assurant que la tragédie de la thalidomide ne sombre pas dans l’oubli, nous comptons faire la promotion de la pharmacovigilance, afin de protéger les enfants à naître.

Je suis heureuse de compter sur une équipe solide et dynamique et sur l’implication rigoureuse des membres du conseil d’administration, tous des survivants canadiens de la thalidomide. Merci à nos indispensables partenaires et généreux donateurs qui, par leur appui, rendent possible la tenue de nos évènements nationaux, conférences, programmes, services ainsi que l’ensemble de nos activités. Je tiens également à remercier sincèrement tous nos précieux bénévoles et commanditaires, puisque la confiance que vous nous témoignez nous encourage à continuer.

L’ACVT occupe une place bien à elle au sein de notre société.  Elle est là pour y rester tant et aussi longtemps que nous en aurons la volonté, et ce, dans l’intérêt de notre communauté unique, tout comme celui du rappel de la vulnérabilité de la condition humaine et conséquemment de la protection des enfants à naître. Je dirais même que, pas à pas, nous continuerons à marquer l’histoire…, comme seuls les survivants de la thalidomide ont su le faire.

Photo en noir et blanc de Mercedes Benegbi en habit de soirée, debout derrière un lutrin

Mercédes Benegbi
Directrice générale

P.S. Je vous invite à compléter notre sondage qui ne prendra qu’un court moment de votre part et qui, pour nous, sera fort utile.