FAQ

Foire aux questions

Pour la réponse à cette question, nous vous invitons à consulter la page Mission & histoire.

Pour la réponse à cette question, nous vous invitons à consulter la page Mission et histoire.

Si possible, encouragez la personne à lire le site web de l’ACVT ou demandez à cette personne de nous contacter afin d’expliquer sa situation.

Ce n’est pas la politique de l’ACVT de communiquer avec la “présumée victime”. Nous ne faisons pas d’intrusion dans sa vie. Par conséquent, c’est à elle de faire les démarches, si elle le souhaite.

Veuillez noter que l’ACVT, n’a ni le mandat, ni les ressources financières et professionnelles pour accompagner une personne dans une démarche de reconnaissance, légale ou officielle, en tant que victime de la thalidomide.

Pour commencer, assurez-vous d’avoir parcouru toutes les rubriques de notre site Web. Il est fort probable que votre réponse s’y trouve déjà.

Si vous avez d’autres questions, veuillez communiquer avec notre siège social via notre formulaire de contact.

NON!

L’ACVT applique des politiques de confidentialité strictes afin protéger la vie privée de ses membres. Si vous souhaitez communiquer avec quelqu’un, vous pouvez faire parvenir au siège social votre message avec votre nom, votre adresse et le nom de la personne avec qui vous souhaitez entrer en contact. Si possible, le bureau fera parvenir votre demande à la personne concernée, et elle décidera si elle entend donner suite à votre requête.

Le fonctionnement de l’ACVT dépend en grande partie des dons des individus et des sociétés pour soutenir ses programmes et services, notamment ce site Web. Si vous voulez nous aider financièrement ou d’une autre manière, veuillez communiquer avec notre social via notre formulaire de contact ou aller à la section faire un don ,où vous obtiendrez de plus amples détails.

Pour la réponse à cette question, nous vous invitons à consulter la page Malformations congénitales.

La formule chimique de la thalidomide est C13H10O4N2

En mots, cela donne :

  • 13 atomes de carbone (C), nécessitant chacun 4 liaisons;
  • 2 atomes d’azote (N), nécessitant chacun 3 liaisons;
  • 4 atomes d’oxygène (O), nécessitant chacun 2 liaisons;
  • 10 atomes d’hydrogène (H), nécessitant chacun 1 liaison.

Son nom scientifique est α-(N-Phthalimido)glutarimide et elle était également mieux connu par Chemie Grünenthal sous le vocable K17.

Mis à part les effets tératogènes les plus connus qui sont les malformations congénitales causées par la thalidomide chez le foetus en développement, on trouve beaucoup d’autres effets secondaires qui peuvent toucher le patient qui en consomme.

À ce sujet, nous vous invitons à consulter la page consacrée au médicament THALOMID sur le site web de Santé Canada, sous la rubrique Mises en garde et précautions.

Pour des informations sur les usages actuels de la thalidomide et les risques qui y sont associés, nous vous invitons à consulter la page La thalidomide aujourd’hui.

Oui. Bien qu’on n’ait jamais autorisé la distribution de la thalidomide aux États-Unis, ce pays ne s’est pas totalement sauvé de la tragédie. Environ 2,5 millions d’échantillons ont été remis à 1 267 médecins américains pour des essais cliniques, alors que la compagnie pharmaceutique attendait l’approbation d’autorisation de la FDA. Ces docteurs à leur tour ont remis ces comprimés à environ 20 000 patients entre 1958 et 1961. Le nombre réel de victimes de la thalidomide nées aux États-Unis ne sera jamais connu, mais selon des estimations fiables, il y en aurait eu 17, dont dix vivent encore aujourd’hui.

NON!

La meilleure chose que vous puissiez faire serait de consulter votre docteur ou un spécialiste afin de faire un choix éclairé.